Le coût métabolique de l’entraînement avec corde ondulatoire

Le coût métabolique de l’entraînement avec corde ondulatoire

Le travail avec corde ondulatoire est censé améliorer la composition corporelle (i.e., diminuer la masse grasse corporelle) en augmentant la capacité aérobie et anaérobie, renforcer la masse musculaire du haut du corps et améliorer la condition physique générale. Cependant, aucune étude ne s’était jusqu’alors intéressée réellement à cet outil. Or, pour les entraîneurs et les coachs, connaître plus précisément le degré de stimulation et les réponses métaboliques et/ou neuromusculaires qu’ils pourraient obtenir chez leurs athlètes/client est primordial.

Pour apporter des réponses à ces questions, deux chercheurs américains ont voulu quantifier le coût métabolique et cardio-vasculaire d’une séance de corde ondulatoire chez 11 personnes jeunes et actives. Le protocole expérimental consistait à réaliser une séance par intervalle d’une durée totale de 10 minutes de corde ondulatoire, comprenant 10 répétitions de 15s d’efforts et 45s de récupération. Les participants (6 femmes et 5 hommes) devaient exécuter des ondulations à deux bras simultanément. La corde utilisée mesurait environ 15 m pour un diamètre de 38 mm et pesait environ 16kg.

Au niveau des paramètres métaboliques et cardio-vasculaires, les chercheurs ont réalisé des mesures avant, pendant et après l’effort. Différentes variables physiologiques ont été mesurées et d’autres estimées grâce à l’utilisation d’un appareil de mesure des échanges gazeux. Ainsi, la consommation d’oxygène, la fréquence cardiaque, la concentration de lactate sanguin, l’EPOC et la dépense énergétique ont pu être déterminées.

Les principaux résultats de cette étude montrent que lors d’une séance avec corde ondulatoire d’une durée de 10 minutes (15s d’effort / 45s de récupération), la fréquence cardiaque moyenne correspond environ à 86% de FCMAX théorique et que la consommation d’oxygène atteint 35.4 ml·kg-1·min-1. De plus, la concentration de lactate sanguin atteint 11.9 mmol, ce qui reflète l’intensité relativement élevée d’une telle séance. Selon les recommendations du Collège Américain de Médecine du Sport, les données métaboliques et cardiovasculaires observées dans ce protocole indiquent qu’une séance avec corde ondulatoire de 10 minutes est classée comme intense.